Accueil

LES JOURNÉES « ERGONOMIE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE »
DU MASTER D’ERGONOMIE DE PARIS 8 

En 2005, le congrès de la SELF, qui se tenait à Saint-Denis de la Réunion, avait pour thème central : « Ergonomie & Développement durable : le travail humain comme facteur de développement durable et de cohésion sociale ». Depuis, l’ergonomie francophone comme internationale, a poursuivi ses réflexions sur le développement durable, avec par exemple la création d’un Technical Committee au sein de l’IEA (2008), la création d’une commission au sein de l’association ARPEGE (2015) et l’organisation par cette commission de plusieurs symposia (SELF 2016, 2017 & 2019 ; EPIQUE 2017), la soutenance de thèses de doctorat (Boudra, 2016), la réalisation d’interventions de Master 2, etc.

L’équipe C3U-Paragraphe sur laquelle est adossé le master d’ergonomie de l’Université Paris 8 propose ces journées d’étude pour mettre en relation les domaines, principes ou modèles du développement durable avec les axes de recherche de l’équipe autour du travail, de la formation et de la vie quotidienne.

La 3e édition – 4 mars 2020 

« L’Université Paris 8 : territoire de développement durable »

Plan de l'Université Paris 8 enrichi des projets de DD

Plan de l’Université Paris 8 enrichi des projets de DD, proposé par Hippolyte Beseme, étudiant de master 1 d’ergonomie à Paris 8

À l’Université Paris 8, de multiples projets de développement durable ont émergé, portés par des initiatives collectives ou individuelles, en lien avec des modalités de recyclage des déchets, de végétalisation et d’aménagement des espaces, d’alimentation durable, etc. Ces projets multiformes associent des acteurs hétérogènes et supposent des actions systémiques multi-échelles.

Ce sont ces projets qui ont été au cœur de la 3e édition de ces journées. Des projets internes à ce territoire de développement durable, ont été analysés et présentés par les étudiants du master d’ergonomie. Ces analyses ont été le support d’échanges lors d’une table ronde pluri-acteurs et pluridisciplinaires sur le thème de la journée et ont servi de point d’appuie pour des discussions sur les implications pour la pratique des ergonomes engagés dans des projets de développement durable.

La 2e édition – mars 2019

« Le rucher pédagogique de l’Université Paris 8
au prisme de l’ergonomie et de la pluridisciplinarité »

Marie Philémon et Gaëtan Bourmaud devant une ruche sur le toit de la BU de Parie 8 – septembre 2018
crédit : Leïla Boudra

À l’occasion de cette 2e édition, ce sont les enjeux de préservation de la biodiversité et de transformations des activités humaines qui ont été investigués, à partir de l’étude du projet de rucher placé sur le toit de la bibliothèque universitaire de Paris 8 et inauguré en 2017. Ce rucher favorise une contribution simultanée à de multiples dimensions, par exemple environnementales (contribution à la biodiversité), sociales et éducatives (objet de formation) et territoriales (ville durable).

Une journée proposée en collaboration avec l’association « l’abeille vincennoise » et sa présidente Marie Philémon, référente technique du rucher.

3 temps forts ont rythmé cette journée : une présentation du projet de rucher, des visites du rucher, une analyse du projet au prisme de l’ergonomie et une table ronde ouverte à la pluridisciplinarité (ingénierie, géographie & ergonomie). 

La 1ère édition – mars 2018

« Gestion et recyclage des déchets : concepts et apports méthodologiques pour une ergonomie au prisme du développement durable »

Photographie d’un tapis de tri des déchets ménagers dans un centre de tri (Boudra, 2016)

 

La 1ère édition a proposé des contributions croisées sur la gestion et le recyclage des déchets en s’appuyant sur des études menées au parc zoologique de Beauval (Favreau et al., 2018) ou dans les centres de tri des déchets ménagers (Boudra, 2016).

L’objectif était de proposer des repères conceptuels et méthodologiques pour l’intervention ergonomique au prisme du développement durable. Ces repères ont ensuite été approfondis et discutés dans d’autres domaines d’action tels que l’énergie, l’éco-conception ou encore l’agriculture.